Être médium : comment aider sans manipuler ? Être médium : comment aider sans manipuler ?

Être médium : comment aider sans manipuler ?

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Lorsqu'en tant que médium nous aidons quelqu'un, nous l'influençons, c'est inévitable. Dans certains cas nos propres expériences, nos propres croyances, influencent de trop nos conseils et nous font manquer de recul. Il est difficile d'avoir une stature d'écoutant, de messager de l'invisible, en respectant pleinement le libre arbitre de l'aidé. Voici quelques conseils pour continuer à aider des personnes en évitant un maximum de les manipuler.

Rappel sur le rôle de médium

Pour moi, un médium est un canal, un intermédiaire, entre les mondes spirituels invisibles et notre plan physique. De par notre sensibilité, nous captons des informations différentes et complémentaires à d'autres personnes aidantes (psychologues, amis et familles, professionnels divers, bénévoles de l'écoute, etc.). A travers notre aide désintéressée ou notre travail (dans le cas d'un médium professionnel) nous servons en quelque sorte de messager. Nous avons toutefois un rôle de filtre, car tous les messages que nous portons ne sont pas forcément intéressants, utiles ou sains.

Dans un monde parfait, les médiums filtreraient uniquement les messages indésirables et livreraient un l'ensemble des messages et aideraient leurs proches avec une posture neutre, impersonnelle, rigoureuse quant à l'intégrité du message livré.

Mais voilà....nous ne sommes que des humains, donc imparfaits. Notre vécu, nos croyances, nos propres angoisses, notre empathie, nos perceptions imparfaites de l'invisible, influencent le message livré et parfois il est tentant de manipuler le message ou la personne, par peur de blesser, par intérêt personnel ou par manque de recul personnel.

Voici différentes raisons qui peuvent aboutir à une manipulation volontaire ou involontaire d'une personne aidée par un médium.

La peur de blesser

Personne n'aime être celui qui apporte les mauvaises nouvelles, j'en parle d'ailleurs dans mon article sur la voyance et le fait d'annoncer de mauvaises prédictions. Afin de se protéger lui-même, le médium préfère parfois atténuer le message à transmettre afin de ne pas brusquer le demandeur. Voir même parfois ne rien dire, ou inventer quelque chose de positif pour éviter l'éceuil.

Ce genre de scénario arrive plus fréquemment si la personne aidée est un(e) ami(e), un membre de sa famille, son conjoint, un proche. Difficile d'avoir un recul émotionnel quand on est attaché à leur bien-être !

Voici différents conseils pour éviter cette manipulation du message par peur de choquer votre interlocuteur.

  • Soyez conscient que ce n'est pas votre message, mais celui de l'invisible, ne vous sentez donc pas coupable : vous n'êtes qu'un messager !
  • Si vous livrez un message difficile, vous êtes aussi là pour l'aider à le digérer, à méditer le sens, à bien le comprendre, à ne pas surinterpréter.
  • Si vous captez un tel message, c'est sans doute que l'heure est venue pour la personne d'en prendre connaissance. Et que si cela vous semble important, prenez conscience qu'elle finira par l'apprendre un jour ou l'autre, mieux vaut qu'elle l'apprenne avec vous qu'avec quelqu'un de moins empathe.
  • En tant que médium, vous assistez d'autres personnes dans leur transformation, leur évolution. Une transformation ne se fait pas sans briser quelque chose. Gardez cela à l'esprit : si vous voulez être vraiment être utile et efficace, il faudra être un acteur de cette cassure, en vue d'aider une personne à atteindre une nouvelle étape de sa vie.
  • Les évènements négatifs, les pertes, les deuils, les traumatismes, font partie intégrante de la vie et de l'apprentissage de chacun. Acceptez-les, pour vous comme pour les autres. L'Univers n'est pas composé que de belles choses pour les humains, mais ces choses que nous trouvons horribles sont aussi là pour nous permettre de prendre conscience de l'importance de ce que nous défendons et choisissons d'épouser dans nos existences.
  • Si vous ne vous sentez pas prêt à capter ce genre de messages, notamment si cela impacte vos proches ou une personne fragile, il peut être sage de refuser de l'aider (voir mon article sur le sujet) en faisant une voyance ou en captant des messages pour cette personnes. Vous êtes humain ! Avec vos limites.
  • Avant une séance qui s'annonce compliquée, vous pouvez visualiser couper les liens émotionnels avec cette personne afin d'éviter de prendre une claque énergétique en lui annonçant une mauvaise nouvelle, car l'empathie va faire que vous serez arrosé(e) par le trouble émotionnel...
  • Je pense dans tous les cas que ne rien dire est meilleur que déformer la réalité. Reconnaissez vos imprécisions quand vous n'êtes pas certains de ce que vous dîtes, on vous pardonnera votre prudence, moins vos erreurs par excès de confiance.

L'intérêt personnel

Parfois, la médiumnité nous tiens un peu trop à coeur. Et flatte notre égo. Sentir toutes ces choses, ça peut monter à la tête ! Personne n'est à l'abri de la vanité et d'un peu d'orgeuil.

Avoir quelqu'un qui vient nous demander de l'aide, nous écoute quasiment religieusement, nous donne une certaine stature, un rôle à jouer. Avouons-le, nous aimons tous nous sentir utile, apprécié, admiré même.

Toutefois, plus nous évoluons spirituellement, plus je crois qu'il faut se détacher de notre propre intérêt et agir en tant que médium de manière plus neutre et impersonnelle. Vous n'êtes pas là pour briller, mais pour livrer un message, contribuer à l'évolution d'autres personnes. Vous n'êtes qu'un canal, un intermédiaire, l'information ne vient pas de vous, mais d'ailleurs.

Si l'on vous a placé à cet instant précis, pour aider une personne, c'est qu'on vous considère sans doute comme apte à le faire (ou de refuser de le faire à bon escient). A vous de faire preuve d'intégrité personnelle et d'une certaine éthique pour que votre propre satisfaction - qu'il est normal de ressentir - n'outrepasse pas le plaisir de voir la personne aidée apprendre et grandir.

Les compliments qu'on peut vous faire ne devraient pas être plus forts que voir une personne dans la difficulté solutionner un problème qui lui pourrissait la vie.

Ce n'est pas facile, car l'égo en veux toujours plus et sait camoufler son influence sous des nuances. Mais avec le temps, je pense que l'on comprend que notre petite personne n'est qu'un engrenage de la machine et que vous êtes remplaçable.

Comme l'on soufflait à l'oreille des généraux romains vainqueurs lors du défilé de célébration : "Memento Mori"("Souviens toi que tu vas mourir."). A méditer....

Enfin : si vous devenez réputé(e) et influent(e), il y a de fortes chances que vous attiriez des personnes en difficulté, curieuses ou bien fascinées par vos paroles ou vos actes. Parfois des personnes très influençables. N'oubliez pas que ce prestige, cette influence, doivent vous pousser à l'humilité et à la responsabilisation. Vos paroles auront plus de portée que d'autres. Ayez conscience que vos erreurs, vos maladresses, vos fausses promesses, vos abus de pouvoirs, auront aussi bien plus de conséquences.

Il suffit de voir tous ces gourous entourés de personnes charmées, pseudo-maîtres qui abusent de leur influence pour obtenir des privilèges, des plaisirs divers, du pouvoir, du confort. Certains d'entre eux étaient dotées d'intentions aussi louables que pourraient être les vôtres lorsqu'ils ont commencé. Mais l'orgueil et le pouvoir les ont déconnecté de cette responsabilité, de cette humilité et de cette abnégation nécessaires pour aider autrui.

Oubliez-vous pendant que vous aidez : en tant que médium dans une situation d'aide, vous devriez être là avant tout pour les autres.

Si vous voulez éviter de trop manipuler une personne que vous aidez, voici quelques règles que je vous conseille de suivre :

  • Vous devez faire en sorte que cette personne aidée parle plus que vous. En somme, vous devez être dans l'écoute avant tout. Laissez la personne parler, s'exprimer, afin d'être capable de réellement l'aider.
  • De la même manière que la sagesse populaire recommande de ne pas mêler sexe et travail, évitez d'utiliser la médiumnité comme méthode de drague ou en espérant obtenir les faveurs d'une personne sous votre charme.
  • Refusez la gloriole et qu'on vous encense plus que de raison. Rappelez-vous en tout temps que vous êtes aussi humain, avec vos forces, vos faiblesses et encore énormément à apprendre.
  • Refusez les titres et les grades (comme le fameux "Maître"). Ne vous placez pas en autorité supérieure, soyez mortel parmi les mortels. Si vous êtes dans une association, une entreprise, un groupe, favorisez les structures dirigeantes horizontales plutôt que verticales pour éviter d'être tenté d'abuser de votre autorité.
  • Si l'on vous fait des cadeaux trop précieux et que vous n'êtes pas dans le besoin, vous pouvez faire acte de charité en donnant ce cadeau à une personne qui en a plus besoin que vous.
  • Vous pouvez écrire un code d'honneur, comme un pacte avec vous-même, le relire quand vous en aurez besoin, afin de vous rappeler les valeurs qui vous animent et vous poussent à aider les autres à porter leur fardeau.

Manque de recul personnel

Ce que nous racontent des personnes en difficulté peut nous toucher, nous rappeler nos propres faiblesses, nos propres blessures. Parfois, qu'on le veuille ou non, une séance d'aide devient bien plus bilatérale qu'on le voudrait. Vous êtiez parti pour aider une personne, finalement vous vous retrouvez à échanger avec elle en égal, car le sujet dont elle discute fait écho à votre propre vécu. A ce que vous vivez aujourd'hui ou ce que vous avez vécu dans le passé.

Si être médium n'empêche pas qu'on vous aide, ou que vos échanges vous fassent aussi grandir, n'oubliez pas que vous êtes là avant tout pour cette personne.

Vous serez aussi tenté de calquer son récit sur ce que vous avez vécu et lui suggérer une solution, celle que vous avez choisi. Même si vous avez le droit de conseiller, n'oubliez pas que chaque situation est différente, ne serait-ce que par le fait que chaque être humain est différent et que ce qui peut sembler évident à l'un peut sembler abbérant ou inadapté à un autre.

Si une solution A a fonctionné pour vous, ce sera la solution B à laquelle vous n'avez pas réfléchi qui s'avérerait la plus adaptée à une autre personne. Prenez le temps d'écouter, de ne pas trop comparer la situation de cette personne avec la vôtre, plongez dans son univers, essayez de la comprendre, de vous mettre à sa place.

Je vous conseille de prendre une attitude et un positionnement neutres lors de vos séances. Laissez le demandeur (la personne aidée) prendre toute la place dont elle a besoin, pour sortir tout ce qu'elle a sur le coeur, parlez que quand cela vous semble nécessaire, lorsque des messages arrivent.

Enfin, il me semble plus sain d'arriver à faire en sorte qu'une personne se pose les bonnes questions et trouve ses propres réponses d'elle-même que vous ne lui donniez une solution potentiellement inadaptée. Les grands sages ne donnaient que rarement des réponses, mais poussaient leurs disciples à se poser les bonnes questions. Vous savez l'image du vieux sage d'Asie qui répond par des questions ? Un peu agaçant d'un point de vue extérieur....mais n'est-ce pas le cheminement de réflexion qui aboutit à une réponse qui est le plus enrichissant ?

En posant les bonnes questions et en faisant naître les conseils en poussant le demandeur à s'exprimer, à réfléchir, à trouver une solution par lui-même, vous êtes beaucoup moins dans la manipulation involontaire. En quelque sorte, vous respectez son libre-arbitre.

Il faut bien sûr trouver un juste équilibre, en apportant certaines réponses, mais en poussant le demandeur à toujours être l'acteur principal de ses prises de conscience. Essayez de trouver des réponses avec lui et non pas simplement lui apporter des réponses brutes difficilement compréhensibles.

Conclusion

Comme dans beaucoup d'autres professions comme la médecine, les services de secours, le caritatif, les médiums devraient faire passer les intérêts des personnes qu'elles aident avant les leurs. Être au service des autres.

Il est facile de manipuler sans s'en rendre compte, de par la stature que l'on prend dans un échange impliquant l'invisible, en tant qu'intermédiaire avec ces plans spirituels et notre monde matériel. En prenant un certain recul, en laissant le demandeur prendre l'espace dont il a besoin dans la conversation, en étant dans l'écoute plus que dans la parole, en cherchant à poser les bonnes questions pour aboutir aux bons conseils plutôt qu'en apportant des solutions toutes faites et potentiellement inadaptées, on peut faire en sorte de préserver un maximum le libre arbitre des personnes que l'on souhaite aider.

Notez l'article


(17 vote(s))


Ces articles sont 100% gratuits. Si vous avez un bloqueur de pub et que cet article vous a été utile, vous pouvez me faire un petit don, même de 1€, via PayPal ou Tipeee pour soutenir mon travail.

Merci à vous ❤ !



Vous pouvez vous inscrire à ma newsletter pour recevoir une fois par mois des conseils ésotériques. Vous serez aussi notifié des sorties importantes de l'auteur : parution d'un livre, nouveau guide à télécharger, etc.



En soumettant votre inscription, vous acceptez que l'adresse e-mail soit exploitée dans le cadre d'envoi d'emails ciblés, en pouvant vous désinscrire à tout moment (RGPD). Vous reconnaissez aussi avoir lu notre politique de confidentialité.



Derniers articles autour de ce sujet