Vous avez découvert la Wicca, et ce fut une révélation : vous voulez devenir une sorcière wiccanne (chers messieurs, on ne vous oublie pas, mais à l'origine on dit aussi sorcière pour vous). Vous avez lu beaucoup d'articles et vu beaucoup de vidéos de sorcières wiccannes sur YouTube et vous ne savez toujours pas par où commencer. Cet article va corriger de nombreuses erreurs colportées par des personnes se réclamant de la Wicca sans en être vraiment.


Qu'est-ce que réellement la Wicca ?

La Wicca est à l'origine une religion initiatique à mystères, fondée par le britannique Gerald Gardner dans les années 50. Vous avez bien lu, la Wicca a été fondée, malgré toutes les affirmations romantiques la désignant comme "l'Ancienne Religion" ou comme un culte pré-chrétien.

Premier point à préciser, la Wicca est un syncrétisme. Gardner a créé un système mêlant magie cérémonielle, sorcellerie anglaise ou encore néo-paganisme. Ce dernier était un passionné d'occultisme, ayant vécu en Asie et qui a effectué des recherches en archéologie et en ethnologie. Il a aussi évolué dans les milieux ésotériques occidentaux comme la théosophie, le milieu spirite ou la franc-maçonnerie. C'est ainsi que Gerald Gardner a pu intégrer un premier coven dans la New Forest, en compagnie d'autres personnes issues de ces milieux, prétendant pratiquer une vieille sorcellerie anglaise médiévale : la fameuse Wica*.

Revenons maintenant à la définition première de la Wicca : une religion initiatique à mystères. Qu'est-ce que c'est ? Ce principe provient du monde gréco-romain, où plusieurs célèbres cultes et religions de ce type existèrent. Certains vous évoqueront peut-être quelque chose : les Mystères d'Éleusis, le culte de Mithra ou encore le culte d'Isis. Il en existe bien d'autres, et je vous encourage à effectuer des recherches sur le sujet, c'est véritablement passionnant.

Pour faire court, ce type de religions ou cultes impliquait qu'ils n'étaient pas publics. Il fallait donc en premier lieu être initié, au travers d'un rituel, permettant ainsi d'accéder à la mort et à la renaissance. Le changement intérieur et la transformation étaient les buts visés par ces pratiques, reposant sur un mythe fondateur (par exemple celui de Déméter, Perséphone et Hadès pour les Mystères d'Éleusis). Un enseignement pouvait aussi être dispensé, et les rituels devaient rester secrets.

La Wicca originelle, ou traditionnelle dirions-nous maintenant, a repris exactement ces principes. Pour devenir wiccan-ne, il faut intégrer un coven, être initié et prêter serment. Les pratiques, le Livre des Ombres et généralement les noms des dieux sont secrets et révélés aux seuls initiés, qui suivent un enseignement et passent un certain nombre de grades appelés degrés. Il y en a trois dans la Wicca originelle.

Vous comprendrez donc également pourquoi on parle effectivement bien de religion, puisque, si on s'en tient à un dictionnaire, on y trouve cette définition :

  1. Ensemble déterminé de croyances et de dogmes définissant le rapport de l'homme avec le sacré.

  2. Ensemble de pratiques et de rites spécifiques propres à chacune de ces croyances.

La Wicca est organisée, structurée et hiérarchisée. Il est même question de religion de prêtrise, puisque comme on vient de le voir, on suit un enseignement, on évolue au travers de degrés et on entretient un rapport au sacré, ici aux dieux et déesses, au travers de la dévotion et des célébrations comme les sabbats et les esbats.

Deux points importants sont encore à évoquer : l'orthopraxie et la question de la lignée. L'orthodoxie est, pour faire simple, la croyance juste. Donc une conformité à une doctrine religieuse. L'orthopraxie est la pratique juste : le respect d'une manière de procéder, ici, on parle donc d'effectuer de manière conforme les rites. La Wicca s'axe plutôt sur la pratique juste que la croyance juste, puisque comme vous l'avez maintenant compris, il y a une transmission écrite, orale et secrète des pratiques au sein des covens. Et cette pratique s'axe sur l'expérience, sur les mystères.

Même s'il existe un socle de croyances communes (comme l'emboîtement des conceptions monothéiste, duothéiste, polythéiste et panthéiste), chaque initié peut l'appréhender comme il le souhaite. Certains auront une véritable foi en les divinités, d'autres pourront les voir comme des archétypes, et encore d'autres comme des égrégores, etc.

Concernant la lignée, la religion reposant sur l'initiation, toute tradition doit pouvoir remonter sa lignée au créateur de la tradition et même encore plus loin. Celui-ci a initié un certain nombre de personnes, qui ont eux-mêmes initiés à leur tour d'autres personnes. On peut parler de lignée descendante et ascendante. C'est cette lignée qui fait que la tradition peut être valide et affiliée ou non à la Wicca, puisqu'elle implique une transmission des pratiques, mais pas que, puisqu'elle implique aussi une passation de pouvoir.

Alors, si tout est secret, d'où sortent les informations que l'on trouve partout dans les livres ou sur le net ? En premier lieu, il y a une confusion entre néo-paganisme, Wicca et sorcellerie. Les ouvrages et informations sur Internet n'en sont pas exemptés. Il faut aussi avouer qu'il y a une mode et un vrai business à se faire. Ensuite, il y a effectivement une partie des informations liées à la Wicca qui sont publiques : notamment la théologie. Celle-ci peut provenir des personnes ayant eu accès à la cour extérieure* ou des ouvrages de certains initiés comme Raymond Buckland ou Doreen Valiente. Ainsi, ceci explique l'inspiration wiccanne dans nombre de pratiques sorcières éclectiques et néo-païennes non wiccannes. Et... la confusion. Enfin, mauvaise nouvelle : Scott Cunningham n'a jamais été initié à la Wicca, il a été membre de la cour extérieure et initié à une tradition sorcière non wicanne. Nous en reparlerons plus loin.

Le nombre croissant de personnes intéressées à la sorcellerie et à la Wicca et le petit nombre de covens a amené la situation que nous connaissons aujourd'hui : la Wicca dite éclectique* s'est développée, avec les informations publiques de la Wicca, mais sans la transmission secrète. Par ailleurs, une confusion s'est créée, que j'évoquais plus haut, laissant penser que la Wicca est le terme désignant toutes les pratiques sorcières et néo-païennes, alors qu'elle n'est qu'une voie parmi tant d'autres.

* Il existe deux orthographes : Wica et Wicca. Gerald Gardner parlait initialement de Wica.

* Wicca éclectique : un certains nombres de wiccan-e-s traditionnalistes ne reconnaissent pas la Wicca éclectique comme de la Wicca, mais comme de la witchcraft (sorcellerie), puisque celle-ci est amputée d'un certain nombre d'informations.

* Cour extérieure : dans la Wicca traditionnelle, c'est là que les aspirants à être initié reçoivent un enseignement public et rencontrent les initiés de la tradition.

La Wicca, pour qui ?

Comme dit précédemment, la Wicca est une tradition qui existe parmi un nombre infini de voies. Ce qui implique qu'elle n'est pas faite pour tout le monde, au même titre que le néo-paganisme, le Christianisme ou le Bouddhisme. Et contrairement à ce qu'on essaie de nous faire croire sur les forums, les blogs, les chaînes Youtube ou dans les ouvrages tendances, la Wicca n'est pas un art de vivre, sans contraintes et qu'on construit à sa sauce. Éclectique ou traditionnelle, la Wicca est une religion avec un ensemble de croyances, de pratiques et une hiérarchie, comme nous l'avons déjà évoqué. Alors, pour savoir si la Wicca est pour vous, il est important de se poser les bonnes questions.

  1. Qu'est-ce qui vous intéresse ? La magie ? La sorcellerie ? La dévotion envers les divinités ? La mythologie ? La spiritualité ? Le développement personnel ? La divination ? La radiesthésie ? Le magnétisme ? Toutes ces pratiques ne sont pas les mêmes, et n'impliquent pas forcément de s'intéresser à la Wicca. Un voyant n'est pas forcément sorcier, etc.

  2. Avez-vous réellement besoin d'une étiquette ? Si vous avez un souhait d'une pratique entièrement libre et construite par vos soins, ne vous prenez pas la tête. Faites-la et ne vous affiliez pas à une tradition précise. Vous serez peut-être un néo-païen ou un sorcier éclectique, point à la ligne. L'important est d'être en accord avec ce que vous faites et ce en quoi vous croyez.

  3. Est-ce que vous êtes à l'aise avec le fait que la Wicca soit une religion ? Si le principe de religion vous donne des boutons et que vous n'êtes pas à l'aise avec un ensemble de croyances, pratiques et même de hiérarchie, il semble que la Wicca ne soit pas faite pour vous.

  4. Est-ce que vous cherchez une pratique qui est au plus proche des croyances/pratiques pré-chrétiennes ou qui est reconstructionniste ? Si c'est le cas, vous risquez de ne pas vous y plaire, la Wicca étant un syncrétisme fortement influencée par la magie occidentale moderne.

  5. Vous appréciez les conceptions du divin, mais la sorcellerie ne vous intéresse pas ? La sorcellerie fait partie intégrante de la Wicca. Il serait plus judicieux de vous orienter vers le néo-paganisme ou une spiritualité libre.

  6. Au contraire, ces histoires de dieux et déesses, ça ne vous plaît pas, vous n'y croyez franchement pas. Si vous n'êtes pas vraiment en accord avec ça, même si la Wicca favorise l'orthopraxie, vous n'allez pas y trouver votre place. Par contre, la sorcellerie, ça vous botte vraiment bien. Il existe un tas de type de sorcelleries en dehors de la Wicca, et ne vous méprenez pas : il ne suffit pas de se clamer sorcière sur Instagram pour en être une. Être sorcière, c'est pratiquer la sorcellerie, pas seulement paraître.

  7. Vous êtes attaché à un autre système de croyances : Christianisme, panthéisme... Il y a une règle très importante en magie/sorcellerie : on ne mélange jamais les systèmes, sinon, attention à la casse. Donc soit vous avez deux pratiques séparées (on ne ramène pas Jésus dans un panthéon wiccan), soit vous ne gardez que celle qui vous convient totalement. Par contre, il existe des sorciers chrétiens : pensez à la sorcellerie de campagne par exemple. Et il existe des wiccans qui ont d'autres pratiques à côté, comme le hoodoo.

Finalement, après ces interrogations, vous vous dites que la Wicca n'est peut-être pas faite pour vous. C'est une excellente nouvelle, puisque de toute manière, il existe un tas innombrable de voies existantes ! Et si l'idée de vous retrouver dans un système précis vous déplaît, vous pouvez avoir votre propre spiritualité, votre propre pratique sorcière ou néo-païenne construite par vos soins et sans étiquette.

Voici donc une liste non exhaustive des voies existantes, proches du néo-paganisme ou non, afin de vous aider dans vos recherches :

  • La Wicca traditionnelle,

  • La Wicca éclectique,

  • La sorcellerie éclectique,

  • La sorcellerie de campagne,

  • La Chaos Magick,

  • La magie cérémonielle,

  • Le néo-druidisme,

  • Le chamanisme,

  • L'hellénisme,

  • Minoan Brotherhood,

  • L'Ásatrú,

  • La stregheria,

  • Le tantra,

  • La magie sexuelle,

  • Le hoodoo,

  • Le vaudou,

  • L'hermétisme,

  • La Kabbale,

  • Les courants gnostiques,

  • Le luciférisme,

  • Le satanisme,

  • Le bouddhisme,

  • Le taoïsme,

  • Le soufisme,

  • Etc.

Devenir wiccan (ou wiccane)

Deuxième cas : au cours de la lecture cet article, vous vous rendez compte que la Wicca vous convient parfaitement. Et donc, vous avez d'autant plus envie de devenir wiccan-ne. Comme vous l'avez compris, la Wicca des origines, qu'on appelle Wicca traditionnelle aujourd'hui, repose sur l'enseignement et la pratique en coven, ainsi que l'initiation.

Si vous avez envie de retrouver cette pratique originelle, complète et de devenir wiccan-e, il va vous falloir effectuer des recherches et trouver un coven, puis déposer votre candidature. Il y a plusieurs traditions wiccannes existantes : cherchez celle qui vous intéresse. Attention, certaines sont de la lignée "originelle", d'autres sont des créations ultérieures, non rattachées à la Wicca, malgré le nom qu'elles peuvent porter. Heureusement, Internet, ainsi que votre curiosité peuvent vous aider. Mais nous traiterons le sujet de la recherche de coven plus en détail dans un prochain article.

La Wicca vous plaît, mais vous avez plutôt envie de vous axer sur son évolution moderne, la Wicca éclectique, car vous préférez pratiquer seul(e). Pourquoi pas, mais attention à vos lectures et vos sources de connaissance.

Comme déjà évoqué plus haut, Scott Cunningham, qui est représenté comme la figure incontournable de la Wicca éclectique n'a en réalité jamais été initié à la Wicca (mais à une tradition sorcière), et n'est donc pas le plus légitime pour en parler. C'est effectivement grâce à lui que la pratique solitaire s'est démocratisée et a explosé, au vu du nombre croissant de nouveaux praticiens.

Mais... de vrais wiccans avaient déjà préparé le terrain au préalable. Préférez donc axer vos lectures sur eux et sur les origines de la Wicca, pour ne pas commettre d'impair. Je vous invite donc à vous orienter vers Raymond Buckland et Doreen Valiente, ainsi que sur les ouvrages de Gerald Gardner, tout simplement (voir livres suggérés en fin d'article). Un très bon livre a été traduit il y a peu également : La Wicca Traditionnelle, de Thorn Mooney (une Grande Prêtresse gardnérienne). Essayez de toujours vérifier la légitimé de la personne qui est derrière le livre.

Grâce à eux vous pourrez vraiment saisir ce qu'est l'essence de la Wicca (hormis ce qui est sous secret, certes), et vous n'aurez pas une vision biaisée liée à d'autres auteur-e-s non wiccans. Si vous voulez vraiment lire du Scott Cunningham, préférez le faire après ces lectures, pour bénéficier du recul nécessaire. Sa pratique est plus orientée sorcellerie que Wicca, comme beaucoup d'ouvrages s'intitulant Wicca, Magie Wicca, ou que sais-je encore, à tort (problème de traduction ? business ? erreur par ignorance ?).

Enfin, ne confondez pas initiation et consécration/dédication. On lit parfois à tort auto-initiation dans les ouvrages traitant de "Wicca" ou sorcellerie. En réalité, l'initiation est toujours faite par une autre personne, puisque liée à une reconnaissance sociale. Revenons à notre cher Larousse, l'une des significations est :

Cérémonie qui fait accéder un individu à un nouveau groupe d'appartenance, défini par le partage d'un savoir commun.

En somme, si vous pratiquez seul-e, vous pouvez avoir envie de pratiquer une cérémonie, pour officialiser votre choix d'emprunter telle ou telle voie, mais il s'agira d'une dédication ou consécration. Vous vous présenterez vous-même aux dieux ou autres entités de votre pratique, à la voie que vous empruntez, etc. généralement au travers d'un rituel. Ainsi, c'est une manière de vous engager sur un nouveau chemin. Cet acte, contrairement à l'initiation est uniquement lié à l'individu, il est personnel (même si vous décidiez de pratiquer votre rituel devant d'autres personnes).

Conclusion

Même si la Wicca est le premier terme qui ressort toujours au gré de nos recherches, vous avez pu constater qu'il y a un véritable amalgame et une confusion entre la sorcellerie, le néo-paganisme et la Wicca. La Wicca n'est pas une voie "à la carte" et sans contraintes. C'est une religion impliquant un socle de croyances et de pratiques fixées, même si l'on s'oriente vers la Wicca éclectique. Elle n'est pas faite pour tout le monde, et une multitude d'autres pratiques existent, contraignantes également ou beaucoup plus libres. À vous d'effectuer les recherches nécessaires sur tout ce qui peut exister, vous convenir ou non, au travers de sources véritablement fiables, et non pas écrites par le premier adolescent venu ayant lu trois articles sur le web.

Mais si la Wicca vous intéresse réellement, alors vous pouvez vous orienter vers celle qu'elle était à l'origine, au travers de l'enseignement en coven et de l'initiation, qui est une expérience exceptionnelle. Ou bien vous pouvez choisir de vous orienter vers la pratique solitaire de la Wicca éclectique, mais en gardant à l'esprit qu'elle est amputée d'un certain nombre d'informations et en faisant attention à lire et apprendre auprès de personnes véritablement compétentes et initiées à la Wicca.

Merci à Antinoüs Seranill pour ses précisions.

Livres et sources utiles

Livres de Tof sur Gerald Gardner :

https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tof&type=

Avec l'Aide de la Haute Magie, Gerald Gardner :

http://www.lulu.com/shop/gerald-gardner/avec-laide-de-la-haute-magie/paperback/product-21431075.html

Sorcellerie Aujourd'hui, Gerald Gardner :

http://www.lulu.com/shop/gerald-gardner/sorcellerie-aujourdhui/paperback/product-3844095.html

Le Culte des Sorcières, Gerald Gardner :

http://www.lulu.com/shop/gerald-gardner/le-culte-des-sorci%C3%A8res/paperback/product-21415969.html

Sorcellerie, Gerald Gardner :

TOME 1 : http://www.lulu.com/shop/gardner-gerald/sorcellerie/paperback/product-14310677.html

TOME 2 : http://www.lulu.com/shop/gerald-gardner/sorcellerie-tome-2/paperback/product-22519381.html

Vous avez aimé cet article ?

L'auteur

Sorcière depuis une dizaine d'années, éclectique nordisante et initiée au sein d'une tradition Wicca, passionnée de psychologie, développement personnel, divination, runes et mythologie nordique... Runa Eir a créé la chaîne Youtube La Clairière aux Sorcières.

Livres recommandés

L'auteur a sélectionné des livres pour vous permettre d'aller plus loin sur le sujet de l'article.

Livres sur ce sujet ou Tous les livres par thème
Besoin d'aide ?

Je propose des consultations de voyance pour répondre à vos questions.

Me consulter

Commentaires

Cet article n'a pas de commentaire, vous pouvez en écrire un ci-dessous.

Poster un commentaire




Livres recommandés par l'auteur

Cliquez sur les couvertures pour voir les avis et le résumé.

Voir tous les livres recommandés

Livres ésotériques