Peut-on pratiquer un rituel magique sans matériel ? Peut-on pratiquer un rituel magique sans matériel ?

Peut-on pratiquer un rituel magique sans matériel ?

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Il peut arriver que l'on souhaite pratiquer la magie sans être chez soi, car une opportunité se présente ou le besoin devient trop pressant. Est-il possible de réaliser un rituel magique sans matériel ? La réponse est oui, mais sous quelques conditions et en ayant conscience des problématiques que cela peut poser selon les différents types de rituels.

Pour rappel, si vous êtes débutant, je vous conseille de commencer par la lecture de mon guide sur comment faire un rituel magique (avec du matériel).

A quoi sert le matériel dans un rituel de magie ?

On retrouve généralement parmi les composants et outils principaux des rituels de magie occidentale : les bougies, l'encens, la coupe, l'athamé, la baguette ou encore le pentacle d'autel. On peut y associer la tenue que porte le mage ou le sorcier pendant sa cérémonie.

L'utilisation d'un matériel magique physique est justifiée principalement par trois raisons :

La première raison est l'influence capitale qu'ils jouent sur le symbolisme du rituel. Familièrement, on peut dire qu'ils "mettent dans l'ambiance". Le mage doit atteindre un certain état de conscience, stimulé notamment par le contrôle du mental et des émotions, afin d'être en mesure d'entrer en résonnance avec les énergies qu'il souhaite utiliser. Cette charge symbolique du matériel ésotérique permet aussi de renforcer le caractère sacré de cet acte de volonté, contrastant avec notre vie quotidienne et profane.

La deuxième raison c'est la loi de l'analogie. Le fait de choisir des bougies rouges plutôt que bleues, tel ou tel encens, une statue d'une divinité et pas une autre, est tout sauf un choix anodin. Le mage travaille avec son inconscient, c'est lui le véritable acteur et artisan du rituel. L'inconscient ne comprend pas la pensée analytique, la logique : il se nourrit du symbolisme. Il faut par conséquent se reposer sur tout un décorum qui va le stimuler. Par exemple, la couleur rouge quand le rituel touche à l'amour, une nappe blanche si l'on souhaite travailler avec la Lune, une statuette de Chronos si l'on souhaite accélérer ou ralentir l'arrivée de certains évènements, etc.

La troisième raison c'est l'efficacité physique des outils du magicien. Prenons l'exemple de l'athamé, la dague rituelle utilisée en magie comme en sorcellerie. Ce n'est pas son symbolisme qui fait qu'il peut dissiper ou altérer une énergie. C'est le fer contenu dans la lame, la pointe, qui lui donne essentiellement cette propriété. Pour des rituels d'invocation et encore plus d'évocation, il est impensable de se passer de cette arme magique !

La quatrième raison, un peu moindre, c'est la charge de vos outils. Plus un outil est utilisé, plus il accumule de l'énergie personnelle du mage. Cette charge progressive d'un athamé ou d'une baguette facilite d'autant plus le travail magique, il serait dommage de s'en passer.

Il existe bien sûr d'autres motifs pour ne pas se passer de son matériel habituel. Voyons maintenant ce que l'on peut réaliser sans vos possessions.

Ce que l'on peut faire en magie sans matériel

Commençons par les basiques : un mage ayant déjà pratiqué réalisera sans aucun mal un bon cercle magique sans sel ni craie, uniquement en le visualisant. La consécration de l'espace sacré du rituel reste à mes yeux l'acte le plus symbolique et important d'un acte magique.

Il est possible d'effectuer un rituel d'invocation ou de bannissement du pentagramme, en vu de consacrer l'espace, nous accorder une protection et bannir des énergies d'un lieu, en vue d'un dégagement énergétique ne comportant pas de risque majeur.

Un mage assez expérimenté pourra travailler avec une énergie ou une force qu'il maîtrise ou connaît très bien. Il aura moins besoin de représentations physiques de cette force pour se mettre en contact avec elle.

La récitation de mantras, de psaumes ou de noms divins nécessite simplement de ne pas être enrhumé.

La purification d'un lieu ou d'une personne sans encens est possible encore une fois si le mage sait s'y prendre. Sans une connaissance assez pointue en occultisme, le mage risque de très bien s'occuper des influences les plus subtiles, mais risque de manquer de force de frappe dans les vibrations les plus physiques d'un lieu par exemple.

On peut donc réaliser pas mal d'actions magiques sans avoir de bougie ou d'encens sous la main.

Invocation et évocation sans matériel

Je déconseille très fortement ce type de rituels sans ses outils magiques. Invoquer ou évoquer une force énergétique extérieure dans un cercle magique comprend toujours une part de risque. Jamais un mage ne se lancera dans l'évocation d'une entité sans un athamé pour être en mesure de se défendre ou d'imposer son autorité en cas de problème ! Sans votre matériel de rituellie, vous êtes littéralement tout(e) nu(e) face à l'invisible...

J'ai déjà travaillé avec succès avec les 4 éléments principaux sans matériel. Mais je n'ai pas invoqué ou évoqué des élémentaires (les sylphes, les ondins, les gnomes ou les salamandres.).

Si vous avez été initié(e) dans une tradition magique particulière, vous aurez sans doute des moyens de faire appel aux énergies de votre égrégore sans avoir grand chose sous la main.

La visualisation comme palliatif au matériel magique

En effectuant un bannissement des énergies avec le rituel du pentagramme, en traçant un cercle magique correct, il suffit ensuite de procéder à une visualisation pour réaliser un rituel magique.

Vous ne savez pas comment faire ? Vous pouvez lire mon guide sur la visualisation mentale et créatrice.

Vous allez en effet remplacer ce qui vous manque par la puissance de votre volonté de votre mental. Il vous manque un encens spécifique et vous connaissez son odeur ? Essayez de la reproduire dans votre esprit. Vous n'avez pas la statuette que vous avez chez vous pour faire appel à une entité que vous appréciez ? Imaginez là comme si elle était devant vous.

Sachez qu'on est très loin d'un simple "trip mental" ou on se "voit" réaliser un rituel dans son esprit. Non : il est question de vivre son rituel à la fois dans le matériel et dans le cadre de la visualisation pour éventuellement compenser un composant qui pourrait manquer dans le cadre d'un rituel.

Certains arrivent avec l'expérience à ritualiser au-delà du plan physique, dans l'astral par exemple, mais on est sur une maîtrise opérative de plusieurs dizaines d'années.

On peut par contre réaliser des méditations guidées ou des visualisations visant à travailler avec ses énergies personnelles sans avoir besoin de grand chose.

Débutants : investissez dans du matériel

Je me doute que beaucoup de nouveaux venus dans l'ésotérisme s'émerveilleront de pouvoir en théorie ritualiser sans acheter le moindre composant. Certains me parleront de "magie mentale", mais honnêtement, si je peux admettre qu'un praticien expérimenté puisse effectuer pas mal de choses via la visualisation, vous ne me ferez jamais avaler qu'un débutant peut faire un vrai rituel sérieux sans composents magiques et outils physiques. Il suffit d'ailleurs de lire les articles ou livres qui parlent avec ferveur de magie mentale pour juger de leur crédibilité plus que douteuse...

Sauf qu'à mes yeux, la visualisation qui peut servir de béquille en cas d'urgence ou d'absence totale d'opportunité de reporter un rituel est un cas exceptionnel. Et utiliser la visualisation pour palier à un manque de matériel est tout sauf une option acceptable pour quelqu'un qui n'a jamais pratiqué.

On est vraiment sur un "système D", car on préviligiera toujours la pratique rituelle avec des outils tels que l'athamé et la baguette. Oui c'est vrai que cela coûte cher, mais normalement vous garderez ces outils toute votre vie.

J'imagine que n'importe qui peut au moins trouver des bougies blanches, se passer de la représentation du feu et du divin dans un rituel est quand même très dommage.

Enfin, j'insiste vraiment sur l'importance du choix de l'encens qui contribue pour beaucoup à la qualité vibratoire des énergies et à leur manifestation dans l'espace de travail.

Je vous invite notamment à découvrir le livre de Vincent Lauvergne sur le sujet, vous pouvez cliquer sur l'image pour découvrir son synopsis.

Traité des encens - Vincent Lauvergne

Conclusion

Courte et claire : il est possible de faire beaucoup de choses sans avoir tout votre matériel sous la main, mais il est impossible pour un mage qui n'est pas expérimenté de pratiquer un rituel sérieux (notamment d'invocation ou d'évocation) sans un minimum de composants, comme de l'encens, deux bougies et un athamé. Dans tous les cas, le travail magique sera sérieusement complexifié, ce qui ne peut que nuire à l'obtention de résultats. Pratiquer un rituel magique sans matériel est donc vivement déconseillé.

Notez l'article


(25 vote(s))


Victor Grouchko

L'auteur : Victor Grouchko

Je suis occultiste et blogueur, passionné par l'ésotérisme depuis plus de 10 ans. Je travaille essentiellement avec l'astrologie magique, la cartomancie et les pratiques liées à la Golden Dawn.

Suivre mon travail sur Facebook


S'abonner à ma newsletter

Vous pouvez vous inscrire à ma liste de diffusion d'e-mails pour recevoir une fois par mois des conseils ésotériques. Vous serez aussi notifié des sorties importantes de l'auteur : livre, guide à télécharger, etc.



En soumettant votre inscription, vous acceptez que l'adresse e-mail soit exploitée dans le cadre d'envoi d'emails ciblés, en pouvant vous désinscrire à tout moment. Vous reconnaissez aussi avoir lu notre politique de confidentialité.



Soutenir le blog

Ce blog vous offre gratuitement plus de 600 pages de contenu.

Si cet article vous a été utile, vous pouvez me faire un petit don, même de 1€, via PayPal ou Tipeee pour soutenir mon travail.

Merci à vous ❤ !

Le livre du moment

Cliquez sur la couverture pour voir le livre sur Amazon ou ici pour lire ma critique sur le blog.

Derniers articles autour de ce sujet

Rechercher sur le blog

Le blog contient plus de 600 pages de contenu gratuit, je vous conseille de faire une recherche pour trouver d'autres articles.