Le taux vibratoire dans les rituels magiques Le taux vibratoire dans les rituels magiques

Le taux vibratoire dans les rituels magiques

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Le taux vibratoire est un concept abstrait dont on parle beaucoup en magie pratique, notamment pour les rituels, mais qui n'est pas souvent expliqué. Dans cet article, je vais vous donner ma vision du taux vibratoire, de son importance et du moyen d'agir dessus pour réussir vos rituels en magie.

Précision et coup de gueule

J'aimerais informer mes lecteurs sur le fait que le taux vibratoire est un concept très "à la mode" (new age), récupéré par tout un tas d'hurluberlus pour expliquer des théories pseudo-scientifiques ou pour vendre des produits aux propriétés soi-disant "magiques". Il faut donc être particulièrement vigilant sur ce que vous lirez, notamment sur la Toile.

Donc, petite précision avant de commencer : il s'agit de MA vision du concept de taux vibratoire. Ce n'est pas une vérité absolue, elle est fondée sur ma pratique, mon vécu, mes expériences, mes lectures d'autres occultistes, mon analyse d'être humain faillible et influençable. Et je vous invite donc, avec l'expérience de la pratique, à vous concevoir votre propre définition et appréciation de ce phénomène. J'espère donc vous fournir une base utile sur laquelle partir.

Certains diront que le taux vibratoire peut être mesuré de manière scientifique et objective (à l'aide du pendule ou autres machines), personnellement j'attends une étude sérieuse et rigoureuse sur le sujet, par de vrais scientifiques, avant de crier "eurêka » ! sur la place publique et d'en faire un argument de vente (notamment pour les bijoux ésotériques, certains outils magiques, symboles, etc.).

Alors, malgré ces précautions et cette absence de preuve scientifique avérée, est-ce que j'y crois quand même ? Bien évidemment, sinon je ne ferai pas cet article. Mais je ne chercherai pas ici à faire des parallèles boiteux avec la physique (même quantique) pour tenter de donner au taux vibratoire une sorte de validation scientifique. Je ne suis pas physicien, ni chercheur et je n'ai pas envie de faire comme si. L'évaluation du taux vibratoire reste essentiellement une affaire de ressenti, de subjectivité, notre mesure sera différente de celle d'un autre.

Vouloir prouver ce concept au monde comme une unité de mesure vérifiable et objective, à mon sens, n'est pas important et dangereux : ça marche pour moi, ça marche pour vous, à notre manière, c'est là l'essentiel. Et si nous avions l'humilité d'en rester là ? :)

Allez, trêve de blabla, commençons !

Définition du taux vibratoire

Pour moi, le taux vibratoire est une échelle essentiellement subjective de la vibration et de la coloration symbolique d'une énergie qui imprègne un espace, un être ou un objet.

Ça vous avance bien, hein ? Bon, essayons de démystifier ça...

Je pars du principe que tout est énergie autour de nous. Le plancher des vaches, votre meuble, votre chair et votre sang, votre chat, ne sont que de l'énergie solidifiée, condensée, structurée. Vos émotions, vos pensées, sont aussi de l'énergie. Les entités, les esprits, les défunts, en sont également.

Le même "fluide" nous permet tous d'exister, c'est ce concept abstrait que j'appelle l'énergie. Toutefois, je ne vous apprendrai rien sur le fait que vous ne pouvez pas voir avec vos yeux une pensée ou la colère de quelqu'un sans observer sa réaction corporelle. Pourtant elles existent bien, mais sur une vibration différente.

Plus une énergie vibre lentement, plus elle peut se densifier et interagir avec le monde physique. Plus sa vibration est élevée, plus elle est subtile et impactera ce qui est de l'ordre de l'invisible, du ressenti, de l'abstrait, ce qui n'est pas (encore) manifesté.

Les différents plans énergétiques

Il faut voir l'Univers comme une sorte d'oignon avec différentes couches ou calques superposés les uns sur les autres. Ces calques sont différents plans énergétiques qui interagissent entre eux.

De nombreux occultistes occidentaux ont utilisé un système de division des plans énergétiques, organisés comme ceci :

  • Plan physique/matériel : notre monde visible par nos 5 sens
  • Plan éthérique : très proche du matériel et souvent associé à lui, ce qui entoure généralement les êtres vivants (aura)
  • Plan astral : émotions et imagination
  • Plan mental : pensées et concepts abstraits
  • Plan spirituel, divin ou causal (+ insérer ici 36 termes abstraits comme bouddhique, adamique, alors qu'à mon sens on n’en sait pas grand-chose concrètement...) : les causes, le destin

Chacun de ces plans régit donc un "monde" qui lui est propre. Ils ne sont pas isolés les uns des autres. On ne peut appréhender chaque plan qu'avec des "sens" qui leur sont propres, nos 5 sens traditionnels (vue, odorat, etc.) pour le physique, le ressenti émotionnel pour l'astral, les pensées pour le mental et...c'est beaucoup plus compliqué pour le spirituel. On ne va pas trop complexifier les choses ! Concrètement, ce dernier plan ou ensemble de plans (selon les traditions) interagit avec nous généralement à l'aide des 4 inférieurs (pensée, émotion, aura, physique).

Cette descente énergétique peut se vérifier concrètement. Il peut suffire d'avoir des pensées noires (plan mental), pour se sentir mal ou triste (plan astral), pour parfois être moins en forme et tomber en malade (plan physique). C'est une vision de la somatisation, en somme ! On part du subtil pour arriver dans le plus grossier qui soit, le matériel.

Et il est beaucoup plus difficile de faire le chemin inverse. C'est là tout l'enjeu de l'initiation spirituelle, à l'image de la philosophie alchimique qui pousse l'apprenti à transformer le plomb en or, belle image pour illustrer cette "élévation" de l'Être à travers le travail sur Soi.

Autre point important : il ne faut pas voir ces différents plans comme superposés, comme un immeuble à étages, dont la hauteur définirait la difficulté à travailler avec les énergies correspondantes. Car à tout moment, votre corps physique, votre corps astral et votre corps mental sont plongés dans ces plans et interagissent avec eux. Preuve en est : vous êtes capable à la fois de respirer, de ressentir une émotion et de penser.

Quand on dit donc "monter le taux vibratoire", c'est un abus de langage, il faut en fait que ces trois plans (corps, émotions, mental) - idéalement - vibrent sur une fréquence compatible avec l'énergie avec laquelle on souhaite travailler ou fréquenter. C'est une précision souvent oubliée, mais qui me semble très importante.

Vibration haute et vibration basse

Chaque plan (astral, mental, physique+éthérique) à une sorte d'échelle interne, comme un thermomètre à mercure, comme du froid extrême au chaud extrême (pour l'image !). Par exemple, sur le plan astral, on peut dire que le sentiment d'amour nous "élève" alors que la haine nous "abaisse". Des entités et énergies spécifiques vibrent sur une fréquence propre à ce thermomètre.

Par abus de langage (encore) et surtout par méconnaissance, beaucoup utilisent le terme de "bas astral" pour désigner le "monde" où vit tout un tas d'entités qui seraient peu sympathiques vibrant sur de basses fréquences. Mais il s'agit simplement d'une gamme de fréquences particulière, que beaucoup de personnes n'apprécient pas dans le cadre de leur pratique. Mais on reviendra plus tard sur ce sujet.

Selon beaucoup d'auteurs comme Dion Fortune, Blatvasky ou Emmanuel Orlandi di Casamozza, plus la vibration est basse, plus elle est proche du matériel ; plus elle est élevée plus on est proche du divin, mais au sens très monothéiste et judéo-chrétien à mon sens. En effet, la notion du "divin" varie considérablement selon les cultures et les panthéons. Ces auteurs divisent ensuite chaque plan (mental, astral, etc.) en 7 sous-plans, mais c'est à mon avis une simple vue d'esprit qui complexifie inutilement ce qu'on cherche à expliquer.

Pour beaucoup d'occultistes, monter le taux vibratoire est un moyen de contacter des entités plus évoluées, souvent considérées comme positives ou bienfaisantes. Cette idée est fausse et dangereuse selon moi.

Dans tous les rituels visant à travailler avec une entité, on est obligés de faire monter cette vibration (le taux vibratoire), de vous-même, d'un lieu, d'un espace, car que l'entité soit proche du matériel ou non, notre vibration "quotidienne" n'est pas suffisante pour travailler avec elle.

Ce travail d'élévation passe par une mise en condition émotionnelle (se mettre dans une émotion compatible avec notre objectif), mentale (mental calme et lucide), mais aussi de par la consécration d'un espace pour faire une séparation nette entre le profane et le sacré. C'est le rôle principal du cercle magique. C'est aussi pourquoi on vous bassine autant avec la méditation, les préparatifs du rituel, la maîtrise de vos émotions et de votre mental. Si vous ne savez pas vous mettre en condition, il y a toutes les chances pour que votre rituel foire, tout simplement.

Or, même si vous voulez pratiquer avec des entités vibrant sur des fréquences basses, comme les entités proches de la Nature, certains (pseudo-)démons, ou défunts, vous devrez quand même faire ce travail d'élévation du taux vibratoire. À un niveau moins important, certes, mais quand même. En effet, si vous réussissez à évoquer un démon comme Asmodée, votre taux vibratoire va crever le plafond de la même manière que si vous faisiez appel à l'Archange Uriel. Ce sont des exemples extrêmes bien sûr, car on parle de "gros morceaux". Mais c'est pour vous montrer que les hautes vibrations ne sont pas seulement réservées aux "bonnes" entités.

On dit souvent qu'il faut faire monter le taux vibratoire d'une pièce pour dégager une entité ou se protéger des "entités mauvaises". Il est vrai que cela va vous aider à virer les "parasites" et quelques entités opportunistes incapables de supporter ces fréquences, mais concrètement, cela n'arrêteront pas une entité intelligente plus évoluée, au contraire. Il manque une donnée très importante.

Et cette donnée très importante, c'est celle de la coloration symbolique de l'énergie avec laquelle on travaille.

La coloration symbolique

Toutes les entités, les cultes, les religions, les cultures sont associés à des symboles. Et la connaissance de la symbolique entourant une entité est essentielle pour travailler avec elle. Par exemple, on associera la couleur rouge à Aphrodite, les parfums rappelant la sensualité.

Dans les rituels visant à travailler avec des divinités païennes par exemple, on va chercher à monter un autel où seront placés des objets rappelant la divinité, des couleurs qui lui sont associées, on va faire brûler un encens ou des plantes adaptées, réciter des formules, des prières, suivre un rituel défini. Tous ces "accessoires" à la pratique servent à une chose : une sorte de "coloration" de l'espace dans lequel on va appeler ou se mettre en relation avec la divinité ou l'entité de son choix.

C'est le même principe que pour un poisson rouge. Si vous le plongez dans l'eau pure et propre d'un aquarium, c'est très bien. Par contre, si vous le mettez dans un aquarium rempli d'air, ou d'une eau colorée avec des produits chimiques, il ne survivra pas. Car son environnement n'est pas propice à son action.

Pour établir une communication, une présence ou réaliser un travail spécifique avec une entité, il faut donc créer un environnement qui lui soit favorable. Et pour cela, rien de mieux que d'utiliser les symboles qui lui sont associés, comme vu précédemment.

Votre cercle sera donc rempli d'une énergie de la "couleur" d'une entité, ce qui va l'aider à se manifester. Cela implique donc un travail de recherche, parfois historique ou universitaire, trop souvent bâclé. Plus vous aurez d'aisance avec le symbolisme d'une entité ou d'une énergie, plus vous serez capable de créer un espace adapté. Avec bien sûr, l'étude des lois occultes, du symbolisme classique, un travail sur soi, etc.

En plus donc de simplement faire monter le taux vibratoire dans le cercle, on va aussi "colorer" cette énergie. Et c'est ce qui fait la différence : vous obtiendrez des énergies très différentes. Dans le cas d'une entité liée à la guerre, elle appréciera une musique violente, du sang, des armes, une atmosphère guerrière, alors que cette énergie sera incompatible avec une divinité de la vie et de la Nature.

Ce travail de "coloration" de l'énergie, vous le faites le plus souvent inconsciemment. C'est pourquoi quand vous broyez du noir dans votre chambre après une peine de coeur, vous teintez l'énergie de cette image de la tristesse ou de la colère. Vous élevez le taux vibratoire même assez légèrement et....les problèmes commencent ! Sensations de fatigue, épuisement nerveux, visites occultes nocturnes, cauchemars. Vous avez tout simplement créé un espace énergétique - chez vous - propice à la manifestation d'entités parasites qui vivent sur les vibrations actuelles (associées à la colère, à la tristesse).

Quand il vous est demandé de ranger et nettoyer votre maison pour dégager les énergies et la purifier, en réalité, non seulement vous montez le taux vibratoire au sens communément admis, en faisant circuler les énergies basses et en évitant les amas, mais aussi vous utilisez le symbolisme même de la maison propre et rangée, qui vous inspirera ce bien être et souvent ce calme mental, que vous n'aviez pas dans une chambre en bordel.

De la même manière, si vous faites un travail de bénédiction d'une maison selon un rite chrétien, vous allez faire monter le taux vibratoire et colorer l'énergie aux "couleurs" du christianisme. Vous allez créer un cadre propice à l'exaltation des énergies associées à cette religion. Cette vibration ET cette coloration éloigneront sans doute les entités qui ne les supportent pas.

Dans d'autres cas, on aura même intérêt à baisser le taux vibratoire d'un lieu. Pour éviter la manifestation d'énergies ou d'entités invisibles, on rapproche le lieu du matériel, pour empêcher toute entité de s'y manifester. C'est pourquoi - à mon avis - beaucoup de lieux ne sont pas propices aux manifestations occultes, surtout les logements neufs. Par contre un lieu ancien, ou un évènement très positif ou très négatif dans une maison va faire monter son taux vibratoire...et permettre plus facilement la manifestation des énergies.

Je n'en ai pas trop parlé, car il est plus facile d'illustrer le concept de taux vibratoire pour les lieux, mais cela fonctionne également chez les êtres vivants et pour les objets.

Comment influer sur le taux vibratoire

Il existe de nombreux moyens de monter, baisser et teinter les énergies.

Il y a d'abord la méditation et la visualisation. Dans certains rituels pour travailler avec les intelligences planétaires, j'aime bien voir dans mon cercle une fumée de la couleur de la sphère planétaire que j'appelle. Mais vous pouvez aussi visualiser une végétation dense pour une Divinité liée à la nature, le sceau d'une entité briller d'une couleur adaptée, etc.

Les fumigations aident également. Chaque encens peut être utilisé pour monter le taux vibratoire d'une pièce, mais aussi pour émettre une senteur compatible avec l'énergie avec laquelle vous allez travailler. Par exemple, j'aime énormément le Benjoin pour travailler avec les entités liées à l'abondance ou au sacré.

Les prières, chants, musiques et sons divers. Une musique religieuse sera utile pour des rituels utilisant des symboles religieux, inversement une belle musique douce et romantique siéra parfaitement à une opération avec Vénus.

Les offrandes et sacrifices offerts aux divinités.

Les symboles dessinés au sol, ou les objets les représentant. Cela peut être un pentagramme, le sceau d'une entité, que l'on dessinera dans le cercle par exemple. Des feuilles, noix ou autres produits naturels mettront une certaine ambiance propice aux travaux avec les divinités liées à la nature. Et une entité sera sans doute flattée que vous placiez une statuette la représentant bien en vue sur votre autel.

Les jeûnes, abstinences, mises en conditions physiques et mentales. Pour certains rituels, il est recommandé de limiter la consommation de certains aliments, de faire abstinence sexuelle, d'avoir fait un acte de piété, etc.

Enfin, bien évidemment, votre état physique, mental et émotionnel. Comme toujours, je vous déconseille de faire des rituels en étant malade, mal dans votre tête et/ou bouleversé émotionnellement.

Dernier point : les rituels traditionnels utilisent un grand nombre de symboles, de préparatifs, un cérémoniel précis, également parce que cela permet de charger votre cercle et faire monter le taux vibratoire. Avec la magie "moderne" on va "plus vite" et souvent, ça pèche au niveau du chargement du cercle et du taux vibratoire, il faut donc être patient, bien méditer, pour être efficace. Et bien sûr, coupez vos téléphones, évitez les distractions, laissez vos tracas en dehors du cercle. Cela nécessite beaucoup de concentration et d'énergie, c'est aussi pourquoi vous ferez particulièrement attention à votre ancrage énergétique.

Enfin, n'oubliez pas de bien bannir les énergies auxquelles vous avez fait appel, justement pour éviter que le taux vibratoire et la teinte des énergies que vous avez appelées n'affectent trop dans le temps l'ensemble de votre lieu de vie, mais aussi constituent une porte d'entrée pour des entités indésirables.

Notez l'article


(10 vote(s))

Si vous avez trouvé cet article utile, vous pouvez me faire un don.


Derniers articles autour de ce sujet